Nos sections en Professionnel

2ème et 3ème degré professionnel de qualification

Au 2e degré – Professionnel Mécanique polyvalente en l’occurence dans les cours techniques, l’élève apprend le dessin technique et les technologies qu’il va ensuite utiliser dans les ateliers pour être capable de souder, d’usiner des pièces et d’assembler des éléments.

Au 3e degré : le mécanicien d’entretien travaille dans un atelier, à l’usine ou comme indépendant pour construire, entretenir, dépanner et réparer des ensembles mécaniques, hydrauliques, pneumatiques. Les patrons demandent surtout de l’habilité manuelle, de la logique et de la polyvalence car le mécanicien est parfois amené à s’occuper de systèmes qui intègrent l’électricité.

Grâce à une solide formation, l’élève va développer le sens de la dextérité et l’esprit d’équipe. Il apprendra à s’intégrer dans des équipes de travail au sein d’une entreprise. Au cours de ses études, il exprimera une attitude professionnelle responsable en travaillant en harmonie avec la sécurité nécessaire à la profession tout en assurant un suivi de qualité.

Au 2ème degré : L’électricien/ne apprend les bases fondamentales de l’électricité, de la technologie et du dessin. La lecture de plans électriques sera souvent le point de départ de situations d’apprentissage. Il/elle va donc apprendre à lire, comprendre et réaliser les schémas électriques d’installations domestiques. Le cas échéant, il/elle sera amené à modifier/corriger certains plans. Il/elle apprend aussi à effectuer une installation simple en montage apparent afin de réaliser plus facilement le câblage, le tubage et les raccordements.

Au 3ème degré : L’installateur électricien industriel/l’installatrice électricienne industrielle monte et place les canalisations industrielles et boîtiers. Il/elle place et raccorde les composants électriques et les différents tableaux industriels selon des plans et schémas fournis, pour des installations industrielles nouvelles ou déjà existantes.

La restauration constitue indéniablement un des secteurs dont la progression et l’évolution constantes demandent, au niveau de la formation, une attention et une adaptation permanentes.

Toutefois, il n’y a pas de réussite professionnelle sans des assises solides. Si l’école doit ouvrir les horizons, elle doit aussi et avant tout inculquer les bases techniques et pratiques de restauration. C’est l’objectif principal de ces deux premières années d’hôtellerie.

Enfin, il est indispensable de souligner que l’un des objectifs de la restauration est de faire plaisir. Toutes les professions ne peuvent s’enorgueillir d’apporter ainsi la joie de la détente. Le sourire de nos jeunes n’est pas que commercial, il exprime la satisfaction qu’apportent la convivialité et le plaisir … de faire plaisir.

Nos élèves s’exercent dans notre restaurant didactique  et lors de nombreuses manifestations extérieures.

La 3e professionnelle a pour objectif de faire découvrir le bois et ses applications industrielles.

À partir de la 4e année jusqu’en 6e année, prend place la formation de « Menuisier(ère) d’intérieur et d’extérieur » dans le régime de la certification par unités (CPU).

Le (la) menuisier(ère) d’intérieur et d’extérieur sera formé(e) dans les compétences nécessaires à exercer ce métier. En effet, ce parcours en trois ans intègre à la fois des activités et des compétences de relatives à la menuiserie intérieure (portes, escaliers, …) et extérieure (châssis, ossature bois, …).